Cantines de nos collèges

27/12
2017
large-kitchen-393617_1280

L’équité au cœur de la réforme Le Département poursuit sa réforme de la restauration scolaire, engagée en 2013/2014. À partir du 1er janvier 2019, la…

L’équité au cœur de la réforme

Le Département poursuit sa réforme de la restauration scolaire, engagée en 2013/2014. À partir du 1er janvier 2019, la restauration scolaire sera prise en charge par la SEMOP (Société d’économie mixte à opération unique), qui assurera la production et la livraison des repas, l’entretien et le nettoyage des locaux et la gestion de l’inscription, de la facturation et des paiements.

Vice-présidente du Conseil départemental, Joséphine Kollmannsberger s’inscrit dans cette réforme qui se veut de solidarité sociale, territoriale et familiale.

Une tarification en fonction du revenu des familles sera mise en œuvre par le Conseil départemental pour garantir plus de justice pour les familles. Ainsi, une grille de tarifs uniques pour les collégiens et pour les commensaux sera mise en place en 2019. Cette grille unifiée sera fixée par le Département, ce qui permettra de garantir une plus grande équité entre les familles. Enfin, le développement d’outils de paiement en ligne simplifiera les démarches.

chiffres cantine

Une réforme entamée en 2013-14

La 1re phase de la réforme de la restauration scolaire présente un bilan satisfaisant.

• Une amélioration de la qualité de la prestation (déploiement d’un plan qualité départemental) pour un meilleur équilibre nutritionnel et un accompagnement diététique ;

• Une adhésion massive au groupement de commandes départemental (92 collèges) permettant notamment une baisse des coûts de prestations ;

• Une première simplification des organisations (fermeture de cinq cuisines centrales de faible production).

2e phase de la réforme : janvier 2019
Pour une solidarité sociale et territoriale envers les collégiens et leurs familles en associant l’ensemble de la communauté éducative.

Cinq objectifs

Plus d’équité : mettre en place une tarification unique et développer des outils numériques d’inscription et de paiement en ligne ;

Plus de qualité : privilégier la production sur place et les produits bio pour renforcer l’équilibre nutritionnel et redonner aux élèves le plaisir de
manger des produits sains ;

Plus de simplicité : créer un modèle unique prenant le meilleur du public et du privé rassemblant, notamment, les prestations de restauration
et de nettoyage au sein d’une seule et même entité ;

Plus de responsabilités :

  • lutter contre le gaspillage alimentaire ;
  • veiller à la qualité des emplois offerts ;
  • améliorer les relations entre les agents et le Département.

Plus d’ambitions :

  • se doter d’un outil puissant au service de l’insertion professionnelle ;
  • concrétiser la volonté de maximiser l’impact économique local.