Lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes

19/01
2018
180115 Ministre sante Gatines (60)

Le 17 octobre dernier, le Président de la République annonçait le lancement d’une stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté des enfants…

Le 17 octobre dernier, le Président de la République annonçait le lancement d’une stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes. Pour la première journée de concertation dans les territoires, Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé, s’est rendue à Plaisir. Retour sur cette matinée d’échanges avec une centaine de professionnels de la petite enfance, réunis pour l’occasion à la salle des fêtes des Gâtines, le 25/64. 

Une délégation interministérielle à Plaisir
Construire une stratégie à partir de l’expérience des territoires et des acteurs concernés par cette thématique, telle est la mission de la délégation interministérielle animée par Olivier Noblecourt, sous l’autorité d’Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé. Au cours de la matinée d’échanges du 15 janvier dernier, ils ont pu recueillir en direct les avis de professionnels, d’élus ou encore de bénévoles et responsables associatifs venus en nombre pour l’occasion, et se nourrir ainsi des réalités du terrain.

Au total, dix rencontres de ce type se dérouleront dans l’Hexagone d’ici le mois de mars 2018. À l’issue de cette concertation, la délégation interministérielle coordonnera la préparation de la future stratégie et suivra sa mise en œuvre dans le temps. “La pauvreté touche plus particulièrement les enfants et les jeunes” a rappelé la Ministre, qui juge “les interventions les plus précoces comme étant les plus efficaces”. “Prendre d’abord en compte les jeunes et les enfants, c’est améliorer le système dans son ensemble”. Cette logique de prévention et d’investissement social vise à répondre à l’exigence de rompre le déterminisme de la pauvreté, à combattre les préjugés, à faciliter l’accès aux droits pour tous et à lutter contre le non recours, tout en assurant l’égalité des chances.

À l’issue de cette rencontre, la Ministre a échangé sur le temps du déjeuner autour du thème de la petite enfance avec des familles plaisiroises à la Maison des familles La Mosaïque, en présence de Joséphine Kollmannsberger, Maire de Plaisir, du Préfet des Yvelines et d’Olivier Lebrun, Conseiller départemental et 9e Vice-président délégué à la famille.

Info + : Aujourd’hui, en France, un enfant sur cinq vit sous le seuil de pauvreté.

Pénurie de médecins à Plaisir : Madame le Maire interpelle la Ministre 
À l’occasion de la venue de la Ministre des Solidarités et de la Santé à Plaisir, Madame le Maire lui a remis en mains propres un courrier soulevant la problématique de la pénurie de médecins dont souffre la commune, au même titre que beaucoup d’autres villes d’Île-de-France (voir l’Essentiel n°161 – Novembre 2017 – p. 14/15). Pour rappel, Joséphine Kollmannsberger a demandé en fin d’année dernière à l’Agence Régionale de Santé (ARS) que Plaisir soit reconnue en tant que zone de fragilité médicale. Objectif : faire reconnaître la faiblesse de l’accès aux soins des Plaisirois.

Le 15 janvier dernier, Joséphine Kollmannsberger, Maire de Plaisir a accueilli à la salle des fêtes des Gâtines, la Ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, à l’occasion de la toute première journée de concertation dans les territoires autour de la prévention et de la lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes.
180115 Ministre sante Gatines (25)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette première matinée d’échanges avec Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé, portait sur le thème de la petite enfance : l’accès aux modes de garde des enfants, la qualité de l’accueil des enfants en crèche et des modes de garde innovants ainsi que le soutien à la parentalité.
180115 Ministre sante Gatines (222)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

180115 Ministre sante Gatines (90)