Soirée hommage à Jean-Pierre Couleau

25/03
2015
Jean Pierre Couleau

Une personnalité plaisiroise mise à l’honneur Compositeur et pianiste Plaisirois, ancien professeur du Conservatoire, Jean-Pierre Couleau nous quittait  le 1er octobre 2013, emporté par la…

Une personnalité plaisiroise mise à l’honneur

Compositeur et pianiste Plaisirois, ancien professeur du Conservatoire, Jean-Pierre Couleau nous quittait  le 1er octobre 2013, emporté par la maladie. Joséphine Kollmannsberger, Maire de Plaisir, avec ses amies et collègues Bénédicte Baudouin et Marie-France Didier-Clausner, professeurs de piano et de flûte  traversière au Conservatoire, a  souhaité lui rendre hommage le 10 avril prochain à 19h30, au Théâtre Robert Manuel, lors d’un spectacle qui réunira, en présence de ses proches et de nombreux amis, professeurs et élèves dont certains “anciens” qui l’ont connu et ont pu apprécier les nombreuses qualités de ce pédagogue et artiste humble et trop méconnu.

Sa vie, ses œuvres
Né en 1948,  Jean-Pierre Couleau est une véritable référence dans le monde de la musique et notamment du piano.

Après des études secondaires, il entre au Conservatoire en classe d’écriture (harmonie, contrepoint, fugue, orchestration, analyse et composition) et de direction d’orchestre. C’est un passionné et un fou de travail n’obtenant que des médailles d’or.

Lassé du répertoire classique, il arrête la classe de piano pour s’orienter davantage vers le jazz, la seule musique contemporaine digne d’intérêt selon lui. Ses premiers pas dans      le “métier” révèlent déjà l’éclectisme dont il fera toujours preuve. Il est en même temps pianiste de variété, et … chef d’orchestre (il dirige alors l’Orchestre symphonique de Provence) à 23 ans seulement. Il devient tour à tour pianiste accompagnateur, compositeur et arrangeur… de jazz et de variété.

 

En dehors de cette carrière passionnante, en 1980, il entre en école de musique comme professeur de Formation Musicale. Atterré par le décalage entre les ouvrages pédagogiques existants et les exigences d’une nouvelle jeunesse moins disponible, il décide d’écrire ses propres ouvrages pédagogiques. C’est la  naissance de “L’heure de Formation Musicale”, en six volumes, publiés aux Éditions Leduc qui connaîtront un immense succès.

Parallèlement, il crée un cours de dictées musicales sur cassettes, aujourd’hui sur CD. Il écrit également un “Traité d’Harmonie du Jazz”, aux Éditions Salabert, suivi de “La musique en diagonale”.

Jean-Pierre Couleau a, sur son catalogue de compositeur, plus de 200 opus, dont un concerto de piano, un drame musical “Une ville raconte sa Révolution”, de la musique de scène “La dame au petit chien”, un disque de contes pour enfants racontés par Macha Beranger, un oratorio profane “Come Back to Bach”, un recueil de vocalises “Sopranning”, beaucoup de musiques symphoniques, et d’autres…

Il a été pianiste pendant dix ans à la Tour Eiffel, au restaurant Le Jules Verne, et pendant quatre ans au Ritz. Aujourd’hui, peu de musiciens ignorent son nom, attaché à ces best-sellers que sont son cours de dictées musicales et l’Heure de Formation Musicale. Depuis 1991 il a donné, au piano seul, des concerts de musiques de films et figure depuis 1999 sur le “Who’s who in France”, parmi les personnalités qui ont marqué leur époque !

Une soirée hommage
La Ville de Plaisir et son Conservatoire ont décidé de dédier une soirée à cet artiste, personnalité plaisiroise, en lui rendant un véritable hommage pour l’ensemble de ses œuvres et de sa vie. En présence de ses proches et de ses amis, le temps d’une soirée où seront jouées quelques-unes de ses œuvres, vous êtes tous invités à venir écouter, découvrir ou redécouvrir les compositions d’un immense artiste qui a tant fait pour la musique.
Vendredi 10 avril 2015 – 19h30 – Théâtre Robert Manuel – Entrée libre sur réservation.

Vous pouvez dès à présent réserver vos places gratuitement sur la billetterie en ligne.