Zoom sur le Valibout

19/08
2015
150630 Valibout - 25

Un contrat de ville pour un quartier plein d’avenir Représentant plus de 14 hectares et près de 12,5 % de la population plaisiroise, avec 1 107…

Un contrat de ville pour un quartier plein d’avenir

Représentant plus de 14 hectares et près de 12,5 % de la population plaisiroise, avec 1 107 logements sociaux, le quartier du Valibout jouit d’une situation privilégiée au cœur de la ville.

150317 Valibout - 6Valibout CDV

Trop souvent laissé à l’abandon par le passé, victime des affres du temps et de dégradations multiples, il aura fallu toute la mobilisation de l’équipe municipale pour qu’en 2004 le Valibout soit enfin reconnu comme quartier sensible par l’Etat, bénéficiant de la loi d’orientation et de programmation pour la ville et la rénovation urbaine, dite loi Borloo, permettant d’engager un vrai travail partenarial de fond.

A ce titre il a été inscrit dans le cadre de la Politique de la ville menée par l’Etat en faveur des quartiers défavorisés et a bénéficié de la signature d’un contrat urbain de cohésion sociale (CUCS) le 13 mars 2007, un contrat portant sur 5 axes forts : l’habitat et le cadre de vie, l’emploi et le développement économique, la réussite éducative, la santé, la citoyenneté, la prévention de la délinquance et  la vie sociale.

Ces cinq thèmes qui couvrent tout le champ du quotidien des habitants ont permis d’engager des actions de fond, comme entre autre la mise en place de la première maison de la réussite éducative des Yvelines, recevant enfants et jeunes pour leur proposer des accompagnements individualisés mais également familles et professionnels œuvrant autour de la réussite éducative, plusieurs médiateurs vie sociale, école famille mais également le premier médiateur emploi du département…

Toutes ces actions tournées vers les habitants du Valibout, ont été saluées à de nombreuses reprises par les différentes Sous-préfètes à la ville pour leur dynamique.

Le CUCS étant arrivé à échéance le 31 décembre 2014 se posait la question de savoir si le quartier du Valibout pourrait continuer de bénéficier du soutien de l’Etat et notamment intégrer le nouveau dispositif résultant de la loi du 21 février 2014 relative à la programmation pour la ville et la cohésion sociale. Le maire Joséphine Kollmannsberger s’était mobilisée en ce sens afin que le travail engagé depuis sept ans ne reste pas au milieu du gué…

La réponse tombait le 16 janvier 2015 par un courrier du Préfet des Yvelines confirmant que le quartier du Valibout restait intégré au dispositif de la politique de la ville, bénéficiant d’un contrat de ville nouvelle formule.

Au terme de 5 mois de travail intensif avec les différents partenaires (Préfecture, DDCS, DDT, DIRECTE, Education nationale, Collège Blaise Pascal, Police nationale, OPIEVOY, Pôle emploi, Conseil départemental des Yvelines, Région Ile de France, ARS, CAFY), en relation avec le Conseil citoyen mis en place à cette occasion avec des habitants et acteurs du quartier, les services de la ville élaboraient le nouveau contrat de ville signé ce 26 juin en présence notamment du Préfet des Yvelines et de la Sous-préfète mission ville, du directeur général de l’OPIEVOY, du représentant du Recteur de l’académie de Versailles, du président de la CAFY et du délégué territorial de Pôle emploi.

150626 Signature contrat ville - 42

Joséphine Kollmannsberger et Erard Corbin de Mangoux, Préfet des Yvelines

 

Le Préfet des Yvelines, Érard Corbin de Mangoux a tenu à saluer le fruit d’un “grand travail de partenariat”, et un contrat qui est “un des plus exemplaires du département”. Il a également tenu à saluer “le travail et l’engagement” du Conseil citoyen et de ses 18 membres qui se sont impliqués dans les propositions et actions inscrites dans le contrat. Et de conclure : “on est dans l’exemplarité”.

Le nouveau Contrat de ville signé pour 6 ans affiche 4 priorités : les jeunes, la lutte contre les discriminations, l’égalité hommes – femmes, et la laïcité et repose sur 3 piliers : la cohésion sociale, le cadre de vie et le renouvellement urbain et le développement de l’activité économique et l’emploi.

Il décline près de 150 actions à mettre en œuvre dans les 6 années à venir.

Conjointement à cette signature du Contrat a également été signée une convention de gestion urbaine de proximité entre l’Etat, la ville, l’OPIEVOY et les représentants des locataires pour accompagner le quotidien des habitants.

Valibout travaux

La réunion des différents acteurs et partenaires a également été l’occasion de rappeler qu’après la réhabilitation de la première tranche achevée en 2012, l’OPIEVOY débutera la réhabilitation de la deuxième tranche fin 2015 puis de la 3e tranche courant 2016.

Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, cette même semaine, l’Agence nationale de renouvellement urbain (ANRU) annonçait que le Valibout figurait au premier rang des 43 nouveaux quartiers retenus pour bénéficier d’un accompagnement financier au titre du renouvellement urbain permettant d’engager de nouvelles actions ambitieuses pour le quartier comme la démolition prochaine de l’ancienne cuisine centrale. Au cœur de toutes ces actions, la qualité de vie des habitants du Valibout qui méritent plus que jamais un quartier où il fait bon vivre.

150716 Valibout - 25

« Le Valibout est aujourd’hui un quartier en devenir où beaucoup de choses sont initiées et davantage encore dans les semaines, mois et années à venir. Tout ceci représente autant de perspectives et d’enjeux forts pour que le quartier soit pleinement intégré au cœur de notre ville. » Joséphine Kollmannsberger, Maire de Plaisir