Le devoir de mémoire

09/05
2017
DSC_0193

Comme chaque année, le dernier dimanche d’avril est consacré à la journée du souvenir des Victimes et Héros de la Déportation. Le 30 avril dernier,…

Comme chaque année, le dernier dimanche d’avril est consacré à la journée du souvenir des Victimes et Héros de la Déportation. Le 30 avril dernier, Joséphine Kollmannsberger, Maire de Plaisir, des membres de l’équipe municipale et des associations d’Anciens Combattants Déportés, Internés, Résistants et Patriotes se sont réunis devant la plaque de Ravensbrück, dans le parc de l’Hôtel-de-Ville, s’inclinant avec respect et émotion en la mémoire de tous les disparus.

Sensibiliser les jeunes générations
La tragédie des camps de concentration nazis et le courage de ceux qui ont lutté pour la sauvegarde de la dignité humaine doivent rester présents dans les mémoires. Il faut, sans relâche, répéter que cette célébration n’est pas uniquement tournée vers l’Histoire mais également vers notre présent et notre avenir. Face à la montée du nationalisme, de la xénophobie, du racisme et de l’antisémitisme, au déchaînement de fanatismes politiques ou religieux et à la fréquente remise en cause des principes du droit et de la démocratie, le message des déportés est d’une brûlante actualité.

« La journée du souvenir nous donne l’opportunité de concrétiser notre hommage en lançant un appel pour que tous les efforts soient poursuivis afin de donner son plein sens à la devise de la République : Liberté – Égalité – Fraternité. » 
Joséphine Kollmannsberger, Maire de Plaisir - Christophe Bellenger, Adjoint au Maire délégué aux cérémonies patriotiques.

Le saviez-vous ?

Une journée pour se souvenir
La Journée nationale du souvenir des victimes de la déportation honore la mémoire de tous les déportés sans distinction et rend hommage à leur sacrifice. Cette journée a pour vocation de rappeler à tous ce drame historique majeur, les leçons qui en découlent, pour que de tels faits ne se reproduisent plus.

Pourquoi le dernier dimanche d’avril ?
La Journée nationale du souvenir des victimes de la déportation se déroule chaque année à cette date, en raison de sa proximité avec la date anniversaire de la libération de la plupart des camps, et parce qu’elle ne se confondait avec aucune autre célébration nationale ou religieuse existante.

DSC_0182

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dépôt de gerbes par Madame le Maire, le Conseil municipal et l’ULAC (Union locale des anciens combattants et victimes de guerre) le 30 avril dernier. 

DSC_0190 DSC_0197