Démographie

26/02
2013
Demographie

Un équilibre rural-urbain préservé Au fil des ans, le petit village de Plaisir, qui comptait un peu plus de 1 600 habitants en 1901, a…

Un équilibre rural-urbain préservé

Au fil des ans, le petit village de Plaisir, qui comptait un peu plus de 1 600 habitants en 1901, a bien grandi jusqu’à se hisser au 7e rang des villes du département  au début du XXIe siècle.

Un certain nombre de grandes étapes ont marqué la croissance démographique de la ville parmi lesquelles l’entrée dans la ville nouvelle de Saint-Quentin en Yvelines en 1968 qui a fait se multiplier la population par plus de 5 en moins de 15 ans, passant de 3 850 habitants en 1962 à un peu plus de 21 000 en 1975… À noter que les projections prévoyaient à l’époque que la ville devait atteindre près de 80 000 habitants…

La sortie de Plaisir de la ville nouvelle en 1984 a mis un coup d’arrêt net à l’urbanisation jusqu’au début des années 90, où l’éclosion du nouveau quartier de l’Aqueduc a vu l’arrivée d’un peu plus de 5 000 habitants, portant la population à 31 000 habitants lors du dernier recensement général de la population de 1999.

Nouvelle méthode de comptage

En 2002, un nouveau mode de recensement et de comptage de la population a été mis en place, mettant fin au recensement général, très lourd à gérer et à exploiter, pour privilégier un recensement partiel mais annuel.

Jusque-là tous les habitants étaient recensés en une seule fois. Désormais, ce sont quelques familles, à quelques adresses, pavillons ou immeubles dans quelques rues, qui sont concernées annuellement. Ainsi chaque année au 1er janvier, les chiffres de la population sont actualisés partiellement et un nouveau recensement partiel est lancé.

Si cette nouvelle méthode est plus souple, elle présente aussi l’inconvénient que des nouvelles constructions et des nouveaux habitants, recensés seulement en partie, ne figurent pas en totalité dans les derniers chiffres. Ainsi l’arrivée de nouveaux lotissements à la Mare aux Saules ou à la Boissière n’a-t-elle pas été entièrement intégrée aux derniers chiffres publiés et seules quelques familles ont été recensées.

Évolution des modes de vie

L’évolution de la société, la mobilité professionnelle, les flux migratoires, la décohabitation et la multiplication des familles monoparentales conduisent également à des fluctuations de la population. Ainsi pour ne prendre qu’un exemple, lorsqu’une famille avec 3 enfants s’est installée à l’Aqueduc en 1993, 20 ans après les enfants ont grandi et bien souvent quitté le nid familial, et le logement prévu pour 5 personnes n’est plus occupé que par 2 personnes.

Le Plan Local d’Urbanisme arrêté en 2007 prévoyait un plafonnement de la population à 35 000 habitants à l’horizon 2027.

Nous en sommes bien loin puisqu’à ce jour, en dépit des constructions nouvelles, et malgré un léger regain au 31 décembre 2010 avec 31 360 habitants (soit une petite hausse de 0,8% là où le département a augmenté dans le même temps de seulement 0,1% et la région de 0,6%), la population stagne après  une baisse de près de 900 habitants (soit – 2,6%) entre 2006 et 2009.

Qualité de vie et parcours résidentiels

Plaisir est une ville reconnue pour sa qualité de vie. Elle souhaite offrir à ses habitants de vrais parcours résidentiels, notamment pour les jeunes, en faisant en sorte qu’ils puissent se loger sur la ville qui les a vu grandir, mais aussi être attractive et pouvoir accueillir de nouveaux habitants. Après la Mare aux Saules et la Boissière, après le quartier de la Gare et la rue Marc Laurent, d’autres projets sont en cours au centre-ville avec la ZAC des Peupliers et la rue Jules Verne, qui offriront de nouveaux logements aux Plaisirois.

Pour autant, il n’est pas question de bétonner la ville à outrance. Plaisir souhaite conserver et garantir l’équilibre rural – urbain qui est l’un de ses atouts majeurs et reconnus, et favoriser un parcours résidentiel pour tous, du studio au pavillon selon l’évolution des familles, et du locatif à l’accès à la propriété.

Les agents recenseurs sillonnent la ville depuis fin janvier, faites-leur bon accueil. Être recensé ne prend que quelques minutes.