ÉCOLE – Le pédibus

26/02
2013
Pedibus carte

Un kilomètre à pied, ça use… mais c’est bon pour la santé ! Le pédibus est un moyen de transport scolaire piéton par lequel les…

Un kilomètre à pied, ça use… mais c’est bon pour la santé !

Le pédibus est un moyen de transport scolaire piéton par lequel les enfants, encadrés par des parents volontaires, se rendent à l’école suivant un parcours précis avec des stations d’arrêt, de la même manière qu’un bus.

À l’école élémentaire Henri-Alain Fournier, les enseignants Matthieu Rollin et Magali Kerhoas ont eu l’idée de tenter l’expérience du “pédibus”, une première sur la ville.

Cette idée est née du constat qu’il existe un réel manque de civisme des automobilistes, dû à une circulation dense des parents qui viennent déposer leurs enfants et un encombrement de véhicules. L’objectif de base est de réduire ce flux de voitures”, remarque Matthieu Rollin. “La difficulté est d’avoir suffisamment de parents pour encadrer afin de permettre une rotation et que ce ne soit pas toujours les mêmes qui s’investissent. Sans eux, le pédibus n’existerait pas”, ajoute-t-il.

Pour les accompagner dans cette démarche, la Ville a détaché son animateur d’éducation routière et pompier volontaire, le sergent-chef Philippe Saleh. Il a effectué les repérages du tracé retenu pour l’expérience et durant une matinée, a sensibilisé les enfants et les parents sur les règles de circulation et de bonne conduite à adopter sur la voie publique. D’autre part, la municipalité a accordé une subvention spéciale à l’école et ainsi des brassards de sécurité vont être fournis aux élèves pour garantir davantage leur sécurité.

Sur un trajet d’une vingtaine de minutes, partant de la Place du Maine, ce sont vingt-deux enfants inscrits et une dizaine de parents accompagnateurs volontaires qui empruntent tous les matins les trottoirs les menant jusqu’à leur école. Ils font ainsi vivre un dispositif à la fois écologique, citoyen et participatif.

PedibusFabien, père d’Amalia et Mikaël, père d’Alix et de Maëlle, parents accompagnateurs

Ce dispositif est une très bonne chose. Nous encadrons les enfants au moins une fois par semaine. Avec environ 22 enfants par trajet, il y a presque 20 voitures en moins devant l’école ! Ça désengorge le trafic, ça sécurise les abords de l’école et puis nous faisons un peu de marche le matin, c’est bon pour la santé.

Matthieu et Nathan, piétons du pédibus

On commence la journée ensemble dès le trajet pour l’école. Comme ça quand on arrive en classe on a déjà un peu joué et vu nos copains. Donc on arrive mieux à se concentrer.