Théâtre en plein air

09/06
2013
Theatre plein air - 10bis

Parenthèse théâtrale : Clochemerle 14, 15, 28 et 29 juin – 20h30 - Parc du château – Entrée libre Clochemerle d’après le roman satirique de Gabriel…

Parenthèse théâtrale : Clochemerle

14, 15, 28 et 29 juin – 20h30 - Parc du château – Entrée libre
Clochemerle d’après le roman satirique de Gabriel Chevallier - Mise en scène : Olivier Besson

Venez vivre un moment festif, collectif et populaire, durant lequel vous porterez un regard nouveau sur le château et ses environs. Immergez-vous au cœur d’un petit village en ébullition dans les années 20…

“Le plein air ouvre l’espace de la représentation à toutes les sollicitations. C’est précisément l’inverse de ce qui se passe dans l’espace clos d’une salle de théâtre, où l’on s’enferme pour faire silence et se donner la possibilité de se concentrer sur un univers esthétique, sur une parole, sur une langue ou sur des personnages, explique Olivier Besson, metteur en scène et professeur au Conservatoire d’art dramatique de Plaisir. En extérieur, la question n’est plus de créer un monde à partir de rien, mais au contraire de s’inscrire dans l’ici et maintenant d’un lieu de vie très concret, qui a sa force, son existence propre. Il y a dans les soirées de théâtre en plein air le plaisir tout simple de passer une bonne soirée avec d’autres, dans un cadre agréable.”

Avec le projet Clochemerle, la question du vivre ensemble, socialement et concrètement, le temps d’une soirée, va être au cœur du spectacle. Les spectateurs doivent s’attendre à être immergés au cœur d’un village en pleine ébullition, dont ils vont se retrouver inévitablement être les acteurs. Nous serons dans un théâtre d’imagerie, qui décrit de manière très ludique un aspect de la société française. La fable se déroule dans les années 20, mais on se rend très vite compte que les choses n’ont pas beaucoup changé. C’est un spectacle drôle, accompagné d’un groupe de musiciens (la Fanfare des éléphants : saxos et djembe) qui contribuera à faire grincer le récit. Un texte caustique et rigolard, des musiciens, des costumes, un dispositif dans lequel les spectateurs se sentiront partie prenante (ils devront finir par choisir leur camp et par le faire savoir), et le parc de Plaisir pour décor. Gardons la surprise, mais disons que le public aura l’occasion à plusieurs reprises de se manifester au cours de la soirée… et de se dégourdir les jambes si le cœur lui en dit.

Clochemerle
Tout commence avec le projet du Maire du village qui décide, pour marquer sa mandature du sceau d’une innovation d’importance, de faire installer un urinoir public au centre de son village. Très vite, les clivages politiques se creusent entre les « urinophiles » et les « urinophobes » et nous verrons comment les ambitions politiques des uns, les fantasmes sexuels des autres, les rancœurs et les jalousies de tous vont peu à peu rendre la situation explosive… jusqu’au drame.