SPECTACLE – Gaspard Proust tapine

26/02
2013
Gaspard Proust

Vendredi 15 février à 21h “Celui que vous allez adorer détester”, c’est ainsi que l’on qualifie Gaspard Proust. Né en Slovénie, originaire d’Algérie, banquier suisse…

Vendredi 15 février à 21h

Celui que vous allez adorer détester”, c’est ainsi que l’on qualifie Gaspard Proust. Né en Slovénie, originaire d’Algérie, banquier suisse reconverti en humoriste français, il est à l’image de ses sketches : éclectique, décalé, politiquement incorrect et surtout véritable acrobate avec les mots. Petit aperçu d’un personnage dont vous n’avez pas fini d’entendre parler…

Le déclic de l’écriture

Je m’ennuyais au travail”, révèle Gaspard Proust. Déjà attiré par tout ce qui touche de près ou de loin à l’écriture lorsqu’il est à l’école, c’est à ses heures perdues à la banque que Gaspard se met à écrire plus “sérieusement”. “Peut-être parce que je ne connaissais pas beaucoup de gens, peut-être une manière de me parler à moi-même”, s’exprime-t-il. Pourtant, cette carrière artistique, il ne l’a jamais envisagée, ce genre de parcours lui aurait semblé trop insécure lorsqu’il était enfant. “J’ai grandi dans un environnement dans lequel on recherchait la stabilité avant tout”, raconte-t-il.

De l’humour à la dérision

“Cynique”, “second degré”, “désabusé”, nombreux sont les termes pour qualifier le registre de Gaspard. “Je crois que l’on fait ce que l’on est. Moi j’ai plutôt tendance à voir le verre à moitié vide, sûrement parce que je  n’aime pas être trop déçu. J’aimerais que tout soit formidable mais quand  on creuse un peu, on se rend compte que les meilleurs moments sont les plus simples, les plus anodins”, confie-t-il. Gaspard n’a pas de chouchou, dans son spectacle, tout le monde y passe : les femmes, la religion, les pauvres,   l’Éducation nationale, les parisiens, les handicapés, les communistes…

Aujourd’hui comparé à Pierre Desproges, Gaspard Proust affiche complet depuis plus d’un an au  Théâtre du Rond-Point. Ce mois-ci, c’est à Plaisir qu’il vient présenter son spectacle Gaspard Proust tapine, un spectacle méchamment drôle…

Y’a-t-il des écrivains ratés dans la salle ? “ – pas de réponse.

Ah ! Il n’y a pas de journalistes alors ?

Extrait du spectacle

Gaspard Proust tapine