MUSIQUE – Bleu

26/02
2013
Concert Bleu

Sous le ciel “Bleu” 16 février – 20h45 – Chanson française 1ere partie : The Freaked Out Une semaine après le duo Archimède, la Clé…

Sous le ciel “Bleu”

16 février – 20h45 – Chanson française

1ere partie : The Freaked Out

Une semaine après le duo Archimède, la Clé des Champs accueille un trio grenoblois dans un style tout à fait différent. Remarqué à l’occasion du Printemps de Bourges 2012 au cours duquel il a reçu le Coup de cœur de France Inter, le groupe Bleu, avec François, Marion et Pascal, vous fera découvrir un univers sonore mêlé de musique acoustique et amplifiée.

L’Essentiel : Quand est né le groupe Bleu ? Et pourquoi “Bleu” ?

Bleu : Nous avons d’abord partagé la scène tous les trois lors de rencontres impromptues d’improvisation. À l’été 2009, nous avons décidé de nous retrouver autour des textes de François pour aller plus loin que l’instant éphémère de l’improvisation, et trouver une véritable alchimie entre  les mots, les notes et la musique.

Nous avons parcouru le pays, du Trièves aux pentes de l’Oisans jusqu’au bocage vendéen. Nos premières ébauches musicales ont été enregistrées dans les bunkers en béton des studios du Ciel à Grenoble, pour donner naissance à notre premier album  À présent* (2010). Les morceaux qui en résultent sont à l’image des lieux traversés : un univers contrasté mêlant la douceur des balades en forêt et l’énergie des secousses électriques. Tout cela sous le même ciel, le nom  de “Bleu” s’est alors imposé comme une évidence.

E : Comment décrivez-vous votre style de musique ?

Bleu : Ce sont des chansons à sensation, du folk song. On peut y entendre également des teintes rock et diverses expérimentations sonores. Tous trois curieux de nature, nous recherchons ensemble le son juste. Celui qui viendrait faire vibrer les cœurs quitte à  froisser les genres et les harmonies, en faisant gronder les guitares ou en plongeant au contraire dans le silence.

Il s’agit d’un artisanat minutieux où le geste compte : coups de rouleau de scotch sur la guitare électrique, main entière plaquée sur le clavier, saccades rythmiques sur le Tom basse… Tout est prétexte à revisiter l’utilisation de son instrument pourvu que la matière sonore reste au service de  l’émotion, de la voix et du texte !

E : Quelles sont vos sources d’inspiration ?

Bleu : L’écriture des textes ne suit aucune règle de création : tantôt instinctive, à la manière des surréalistes, tantôt introspective, s’appuyant sur diverses expériences plus ou moins personnelles. Bleu se retrouve dans la famille musicale de la chanson française contemporaine, dans la lignée de BabX, Dominique A, Bertrand Belin ou Alain Bashung. Pour autant, en amoureux de la musique, il serait bien délicat de limiter nos influences à quelques noms, qu’ils soient vivants ou morts !

E : Quels sont vos projets ?

Bleu : Nous préparons actuellement un spectacle aux côtés du dessinateur Edmond Baudoin. Ce dernier, pionnier de la bande dessinée contemporaine pour son écriture autobiographique et ses dessins proches de la peinture, nourrira notre futur répertoire. Nous mettons actuellement en chanson  certains de ses albums (plus de 50 !) et nous souhaitons créer une réelle rencontre sur scène, où musique et image se croisent. Et évidemment, nous souhaiterions également réaliser notre deuxième album avec des sons plus proches de nos prestations scéniques.

E : Quel est votre rêve? 

Bleu : Plus que jamais, nous voulons jouer ! Nous avons tout de même un faible pour les kiosques à musique. Pourquoi ne pas faire la tournée des kiosques (rires) ?!

* Album de 12 titres auto-produit et auto-diffusé