MUSIQUE – Archimède

26/02
2013
Concert Archimede album

Archimède, du rock franglo-saxon ! Nico et Fred, deux frangins originaires de Laval (Mayenne), forment l’un des duos pop-rock les plus en vogue du moment.…

Archimède, du rock franglo-saxon !

Nico et Fred, deux frangins originaires de Laval (Mayenne), forment l’un des duos pop-rock les plus en vogue du moment. Avec Trafalgar (leur 2e album), ils parcourent la France depuis plus d’un an et gravissent peu à peu les marches du succès. Le 9 février prochain, c’est à Plaisir qu’ils poseront leurs valises pour un concert exceptionnel. Rencontre avec ce duo fort original.

On s’est rencontré à la maternité”, raconte non sans humour Nico, chanteur du groupe. Leur mère est assistante maternelle et leur père, salarié d’une entreprise de transports. Rien ne prédestine donc ces deux garçons à se tourner vers la musique. Pourtant, dès l’âge de 13 ans, ils intègrent des groupes musicaux : Fred à la guitare, Nico au micro. Autodidactes, ils n’ont jamais pris de cours de chant, ne sont pas passés par le conservatoire ni par les ateliers d’écriture. “L’amour de la musique ne passe pas par l’école”, selon Nico.

ARCHIMEDE

En 2006, ils créent le groupe Archimède, en référence à l’une de leurs premières chansons, qui retraçait la vie d’un jeune homme dont le parcours rappelle celui d’un certain mathématicien… Imprégnés des  mélodies joyeuses des Beatles et du rythme psychédélique d’Oasis, ils sont néanmoins très attachés à leur langue natale, le français. C’est non sans fierté qu’ils disent s’inspirer d’artistes tels Renaud ou Jacques Dutronc dans l’écriture de leur texte, à l’évidence très soignée. “On essaye de tirer le registre littéraire vers le haut sans  tomber dans la poésie extrême”, précise Nico. “Nous sommes très peu nombreux à chanter français en pop-rock aujourd’hui. Nous, nous trouvons cela plus sympa pour les jeux de mots, les figures de style. Et puis le français, on le parle couramment”, ironise-t-il.

En 2012, les voilà en première partie de Thiéfaine, de Bénabar ou encore de Johnny Hallyday ! Plus d’une centaine de dates à leur actif pour ce second opus et un nom qui grossi petit à petit dans les titres de la presse. Le Trafalgar Tour envahit progressivement les ondes des radios françaises. Clin d’œil à la bataille franco-anglaise, “c’est une manière de reconnaître que musicalement la British  Pop l’emporte, mais sur le terrain de la langue nous n’avons pas capitulé !” explique Nico. “Le français, c’est notre arme de prédilection ! Mais nous chantons sur une musique d’esthétique anglo-saxonne. En fait, nous sommes un peu le shuttle* de ces deux univers musicaux !

Déjà nommé deux fois aux Victoires de la musique dans la catégorie Album rock de l’année, Archimède espère maintenant l’emporter avec un troisième album, déjà en cours de préparation. “On a fait la première partie de Thiéfaine à Bercy, pourquoi ne pas faire un jour notre propre Bercy ?” se prend à rêver Nico.

* Tunnel sous la manche

 

Trafalgar, ce sont des chansons légères et enjouées qui assument leur côté décalé mais aussi des textes plus durs, plus dramatiques, qui vont “à la rencontre du monde comme il est”.