À l’abordage !

09/10
2014
Pirates zone

Deux ans après sa création, le groupe des Pirates zone se retrouve au-devant de la scène de la Clé des Champs pour un concert non…

Deux ans après sa création, le groupe des Pirates zone se retrouve au-devant de la scène de la Clé des Champs pour un concert non plus en première partie, mais en tête d’affiche ! L’Essentiel a rencontré pour vous ces flibustiers de la musique :

L’Essentiel : Présentez le groupe et votre rencontre

Mike, guitariste, chanteur, compositeur : C’est un jour de juin 2012 que je me suis rendu aux studios des Clayes-sous-Bois pour assouvir mon envie de musique. J’y ai rencontré « Djé », l’ingé son, qui m’a présenté trois jeunes : Jo, batteur, Nils, guitariste et Nico, bassiste. Lors d’un bœuf musical, le feeling est passé et nous nous sommes régalés. C’est comme ça que le « groupe » s’est formé. J’ai vu qu’il y avait du talent chez ces trois jeunes et aujourd’hui, en groupe, personne ne joue mieux que nous en France ! Nous sommes des Pirates et on va tout pirater. Chacun tire des choses les uns des autres. Le fait qu’ils jouent déjà ensemble était intéressant et je leur ai apporté mon expérience, de la structure et de la professionnalisation. C’est de loin le meilleur groupe que j’ai eu.

L’E : Pourquoi « Pirates zone » ?

Pirates zone : Pirate ça me plaît. C’est quelqu’un hors la loi, mais sans vraiment l’être. Cette image nous plaît, un peu borderline, marginal. La zone c’est notre univers. Quand on joue, on est dans notre zone, c’est notre vie. Nous sommes des pirates de l’ère moderne. La zone intègre la tolérance, le mélange des genres, mais ce n’est pas un clan, nous voulons partager et ouvrir notre zone au public.

L’E : Quel est votre style et quelles sont vos influences ?

P.Z. : Mike compose, on essaie, on s’adapte et si ça ne plaît pas au groupe on jette. C’est simple. Nous avons des tas d’influence, Aretha Franklin, les Beatles, ZZ top, David Bowie, Santana. C’est le boulot de Mike qui a beaucoup écouté de Rythm and Blues et apprécie le mélange des styles. « Je mets en avant la musique plutôt que le texte et quand j’écris je me demande est ce que ça va leur plaire ? », déclare Mike. Au travers de nos chansons, on dégage notre identité dans chaque musique.

L’E : Que pensez de la salle à la Clé ?

P.Z. : Nous avons fait la première partie de « Aline » l’année dernière. Cette salle est géniale. Il y’a une chaleur et une ambiance qui se dégage et les gens sont super. On a eu un accueil fantastique et on revient pour mettre le feu !

L’E : Parlez-nous de votre album. Et quelle est la suite pour vous ?

P.Z. : Notre premier album « Pirates zone » est sorti en juin dernier et nous sommes en pleine promo. Il est déjà en distribution chez Cultura. Toutes les chansons sont des compos sauf une. Franchement cet album est très bon ! (rires) Un deuxième est déjà en cours de préparation. Encore mieux que le premier et plus cohérent par rapport à notre attitude. Prévu pour 2015, celui-là sera excellent avec des chansons qui seront très fortes.
Notre premier album est tout neuf et nous devons en faire la promotion. Le live n’est pas comme l’album, il y’a de l’impro et des surprises. Après le concert à la Clé du 11 octobre, nous jouerons le 12 décembre aux Clayes. Nous allons préparer une grande tournée et des festivals. Nous aimerions même partir faire des concerts à l’étranger, ce serait le top.