Tri des déchets : le composteur au gré des saisons

23/10
2013
Composteur

Le compostage se pratique toute l’année, même s’il fonctionne au ralenti l’hiver. Selon les saisons, quelques gestes ou astuces facilitent l’obtention et l’utilisation d’un compost…

Le compostage se pratique toute l’année, même s’il fonctionne au ralenti l’hiver. Selon les saisons, quelques gestes ou astuces facilitent l’obtention et l’utilisation d’un compost de qualité. Voici la recette automne – hiver.

L’automne, l’amorçage du processus

? L’automne est une bonne saison pour amorcer le composteur et relancer le processus : vérifier l’état de maturation du compost

? Ramassez toutes vos feuilles mortes, coupez ou broyez le bois de taille : ainsi, faites une réserve de matières sèches (« brun ») dans un endroit abrité qui pourra être mélangée aux matières humides (“vert” : épluchures,…)

? Continuez d’alimenter par le dessus votre tas de compost avec un apport équilibré de “brun”, de “vert” et d’un peu de terre par couches homogènes d’environ 10 cm

L’hiver, l’entretien des micro-organismes

En hiver, opérez un grand brassage pour aérer le compost et faire remonter la température, signe de fermentation. Grâce à l’oxygène, à l’eau et aux micro-organismes (champignons, bactéries, vers de terre), les matières organiques se transforment en quelques mois en un terreau brun de structure grumeleuse à la bonne odeur de sous-bois. Excellent pour le potager, le jardin d’agrément, le rempotage et les arbres fruitiers.

? Alimenter régulièrement le compost (alterner déchets de cuisine et matières structurantes)

? Surveiller l’humidité du composteur (grâce au « test de la poignée », voir ci-dessous)

? Aérer en créant des cheminées à l’aide d’une tige en fer ou d’un manche d’outil

? Brasser le contenu du composteur afin d’éviter le tassement des apports

Composteur2

Le test de la poignée

Prenez une poignée de compost dans la main et pressez-la :

? si quelques gouttes perlent entre les doigts et que le matériau ne se disperse pas quand vous ouvrez la main, le compost a une bonne humidité.

? Si un filet d’eau s’en échappe, il est trop mouillé.

? si rien ne coule et que le paquet se défait, il est trop sec. Arrosez-le.

Composteur3 Composteur4

Fabriquer son compost, c’est un geste pour la qualité de notre environnement. Moins de déchets à collecter, à traiter, et donc des économies sur la gestion collective de ces déchets.

Rappel

? En se munissant d’un composteur, le Plaisirois signe un engagement réciproque avec la Ville (charte de l’éco-citoyen). Il s’engage à répondre à toutes les questions posées quant à l’utilisation du composteur.

? Un questionnaire d’évaluation du volume de déchets verts détourné sera mis en ligne sur le site de la ville à partir de février 2013.

? En cas de déménagement, le Plaisirois est dans l’obligation de restituer le composteur à la commune.

? Vous pouvez obtenir un composteur en vous inscrivant en ligne sur www.ville-plaisir.fr