Plein air : se promener oui, mais en toute sécurité !

23/04
2013
Bois de la Cranne (2)

Avec le Printemps, c’est le retour des ballades dans les parcs et forêts de notre ville. Mais si les Plaisirois jouissent d’un privilège exceptionnel (la…

Avec le Printemps, c’est le retour des ballades dans les parcs et forêts de notre ville. Mais si les Plaisirois jouissent d’un privilège exceptionnel (la possibilité de se balader en forêt, de pique-niquer dans les parcs, au bord des lacs), ils doivent néanmoins respecter quelques précautions d’usage. La nature a beau être belle, elle n’en reste pas moins fragile et, comme chacun de nous, use de ses moyens d’auto-défense lorsqu’elle se sent en danger ! Quelques règles à suivre donc lors de nos sorties…

 Le respect des zones protégées

S’il fait bon se ballader sur les chemins de campagne plutôt qu’en ville, les règles de savoir-vivre s’y appliquent tout autant ! Le promeneur est l’un des acteurs majeurs de la préservation de la nature, aussi le suivi de ces quelques conseils lui sont vivement recommandés : respect de la flore (ne pas détériorer, arracher ou piétiner les végétaux) qui assure le renouvellement de la forêt, maintient de la propreté du site (déchets ou mégots de cigarette, qui augmentent le risque incendie, ne doivent en aucun cas être laissés sur place) et veiller au calme et à l’ordre des lieux (pas de nuisances sonores type moteurs, musique) pour permettre à chacun de profiter de la quiétude des lieux et ne pas dégrader les routes forestières.

A savoir

Les tiques peuvent être porteurs de la maladie de LIME. La tique est un acarien qui vit dans les bois et buissons humides et peut aussi se rencontrer dans les prairies, parcs, jardins… Aussi avant d’aller en forêt, quelques précautions d’usage sont nécessaires :

  • porter des vêtements longs et fermés

  • appliquer un répulsif contre les insectes sur la peau ou les vêtements

  • en revenant de ballade, penser à inspecter l’ensemble du corps pour détecter la présence de tique(s) car sa piqûre est indolore

En cas de piqûre, retirer la tique le plus rapidement possible avec une pince à épiler ou un tire-tique, disponible en pharmacie. Si vous voyez apparaître des rougeurs autour de la plaie quelques jours/semaines après la piqûre, contactez rapidement votre médecin traitant. Il existe un traitement antibiotique efficace permettant, quand il est donné tôt, d’éviter les complications (le traitement après piqûre de tique n’est utile qu’en cas de symptômes). L’infection est souvent sans symptôme, cependant elle peut provoquer une maladie parfois invalidante (douleurs articulaires durables, paralysie partielle des membres…).

Sites partenaires

www.msa.fr / www.invs.sante.frwww.inma.fr / www.sante.gouv.fr 

www.onf.fr /  http://references-sante-securite.msa.fr