Le compostage en hiver

13/01
2015
compost

Le compostage se pratique toute l’année, même s’il fonctionne au ralenti l’hiver. Selon les saisons, quelques gestes ou astuces facilitent l’obtention et l’utilisation d’un compost…

Le compostage se pratique toute l’année, même s’il fonctionne au ralenti l’hiver.

Selon les saisons, quelques gestes ou astuces facilitent l’obtention et l’utilisation d’un compost de qualité.

Voici la recette en hiver

L’hiver : l’entretien des micro-organismes

En hiver, il est nécessaire d’opérer un grand brassage pour aérer le compost et faire remonter la température et ainsi entretenir l’activité des micro-organismes.
Pour cela, plusieurs manipulations :

-          alimenter régulièrement le composteur (alterner déchets de cuisine et matières structurantes)

-          Surveiller l’humidité du composteur grâce au test de la poignée*

-          Aérer en créant des cheminées à l’aide d’une tige de fer ou d’un manche d’outil

-          Brasser le contenu du composteur afin d’éviter le tassement des apports

 

* Test de la poignée : prenez une poignée de compost dans la main et pressez-la.

1/ si quelques gouttes perlent entre les doigts et que le matériau ne se disperse pas quand vous ouvrez la main, le compost a une bonne humidité

2/ si un filet d’eau s’en échappe, il est trop mouillé

3/ si rien ne coule et que le paquet se défait, il est trop sec, arrosez-le.

 

Chiffres :

Plus de 1800 composteurs installés sur la ville

37% de maisons individuelles sont dotées de composteurs