Faites la chasse aux décharges sauvages

09/11
2016
depot sauvages

Au-delà de l’atteinte portée à l’environnement, les dépôts sauvages représentent un coût pour la collectivité qui doit organiser l’enlèvement des déchets et le nettoyage des…

Au-delà de l’atteinte portée à l’environnement, les dépôts sauvages représentent un coût pour la collectivité qui doit organiser l’enlèvement des déchets et le nettoyage des sites concernés. Mais surtout… qui aime vivre au milieu des déchets ?

“Malgré les nombreux moyens mis en place, nous avons encore beaucoup trop de problèmes de dépôts sauvages”, constate Henri-Pierre Lersteau, Adjoint délégué à l’Urbanisme et à l’Environnement. Entre les collectes et les déchetteries, les Plaisirois disposent pourtant de tous les moyens nécessaires pour se décharger de leurs encombrants. Mais trop nombreuses sont encore les personnes  faisant acte d’incivilités dans ce domaine. Pour pallier au comportement de certains, il a fallu mettre en place des maraudes quotidiennes.

Chaque année, ce sont 600 tonnes de déchets sauvages qui sont ramassées par les services de la ville, et cela a un coût !!!

“Cette situation est difficilement acceptable pour les Plaisirois qui respectent les règles de collecte et d’apport volontaire mises en place”, s’agace Henri-Pierre Lersteau. Il ajoute : “C’est une vraie préoccupation pour Madame le Maire. Nous constatons que malgré tous les efforts faits par la Ville, il y a une profusion croissante de ces dépôts sauvages, provoquant une gêne importante, notamment pour la protection de notre environnement”.

Conscient qu’il est nécessaire de provoquer une vraie prise de conscience, il rappelle qu’il ne tient qu’aux habitants “d’avoir une démarche de respect et de protection de l’environnement, et ce, pour le  bien-être de chacun. Respectons notre cadre de vie !”.

 

Dépôts sauvages : les risques encourus

Bien évidemment la loi interdit tous dépôts et décharges sauvages. En cas d’infraction, la responsabilité des contrevenants pourra être engagée pour manquement à ces obligations. Ils s’exposent à une amende de la 1re à la 5e classe (de 11 ? à 1 500 ?), et peuvent engager la responsabilité personnelle, notamment si les dépôts sauvages venaient à causer des dommages à un tiers. En cas de constatation de ce type d’incivilité, il est possible de prévenir la Police municipale.

 

Qu’est-ce qu’un encombrant ?

Un encombrant est un déchet qui, du fait de son poids et de son volume, n’est pas pris en charge par le service de collecte des ordures ménagères. Même si la loi n’établit pas de liste des encombrants, il s’agit en pratique de :

mobilier (tables, chaises, armoires…) ; matelas ; sommiers ; appareils de gros électroménager (lave-linge, réfrigérateur, gazinière…).

Ceux-ci sont donc pris en charge par la collecte des encombrants.

D’autres déchets, bien que volumineux, ne sont pas considérés comme des encombrants, comme :

- les gravats, les plaques de plâtre, les sacs de plâtre et ciment qui doivent être amenés en déchetterie ;

- les déchets issus d’un chantier réalisé à votre domicile par un professionnel (celui-ci a l’obligation de les récupérer à l’issue des travaux) ;

- les déchets médicaux (seringues) ;

- les déchets toxiques (batteries, pots de peinture, bidons d’huile de vidange, fûts, tôles en fibrociment) ;

- les déchets verts (herbe tondue, branchages…) ;

- les pneus usagés (qui doivent être repris gratuitement par votre garagiste) ;

- les bouteilles de gaz qui doivent être reprises gratuitement par le vendeur ou remises à un point de collecte ;

- les équipements électriques et électroniques (réfrigérateur, four à micro-ondes, cafetière, ordinateur, lecteur CD). Pour ces déchets, se renseigner auprès de la déchetterie ;

- les véhicules à moteur et les pièces détachées (carcasses de voitures, cyclomoteurs…).

 

Où déposer ses encombrants ?

Le 1er vendredi de chaque mois, une collecte des encombrants est organisée sur le territoire de la commune. Dans ce cadre il est important de rappeler que les encombrants ne doivent donc être sortis que le jeudi soir précédent la collecte. Savez-vous que tous les objets et déchets déposés sur les trottoirs en dehors des dates et horaires de collectes prévues par la SQY sont considérés comme un dépôt sauvage ? Au même titre pour les personnes qui laissent leurs récipients d’ordures en dehors des dates et horaires de collectes.

En supplément, les déchetteries de Thiverval-Grignon et des Clayes-sous-Bois accueillent gratuitement les particuliers. Il est possible d’y déposer encombrants, déchets verts, peinture et gravats.

Les professionnels doivent, quant à eux, utiliser le Centre de Traitement de Thiverval pour l’élimination de leurs déchets.

Pour plus de précisions vous pouvez vous rendre sur le site de la ville de Plaisir où sur celui de la SQY.

Ouverture des déchetteries du 16 octobre au 14 mars :

http://ville-plaisir.fr/ville/proprete-urbaine/dechets

 

L’éco-participation finance le recyclage

Lors d’un achat de mobilier ou d’électroménager, vous avez sûrement remarqué que le coût comprend une éco-participation. Celle-ci a pour but de financer la collecte, le recyclage et la dépollution des anciens appareils électriques et électroniques. Reversée à des éco-organismes agréés par l’État, qui prennent en charge la fin de vie des appareils, afin de les dépolluer et les recycler. Le vendeur a l’obligation de reprendre votre ancien meuble ou éléctoménager.

Précisons que ces éco-organismes sont des sociétés à but non lucratif, qui ne réalisent aucun bénéfice sur les éco-participations payées par les consommateurs.